L'ère de la spiritualité | Eveil et Bien Être

fleche2Télécharger/Imprimer ce texte
«
Bonsoir, je suis Emmanuel, que vous puissiez prendre votre place, ressentir vos énergies, que vous puissiez accueillir tous les êtres qui vont se présenter, vous accueillir les uns et les autres, ressentir les fréquences, les présences, vos êtres, toutes les parties de vos êtres qui vous accompagnent qui vont se manifester, pouvoir recevoir.

Que vous puissiez prendre votre place et nous allons commencer par harmoniser votre cercle, vous permettre en toute tranquillité d’ouvrir vos cœurs, de laisser votre énergie passer à travers vous sans la retenir, sans la bloquer, sans contrôler, sans chercher quoique ce soit, ni attendre quoique ce soit.

Simplement être dans cet espace, espace qui vous réunit, espace qui permet à votre divinité d’agir, qui permet à votre divinité de recevoir, d’aider tous les aspects de votre personnalité à recevoir ce dont vous avez besoin. Et vous commencez à vous détendre, vous passez ces quelques instants, ici avec vous-même, avec tous les êtres qui vous ont suivis, tous vos êtres chers à vos cœurs qui par votre pensée, votre intention bénéficient également de ces fréquences.

Et vous respirez profondément, laissez l’ouverture se faire, laissez votre aura prendre toute la place, laissez votre tête au repos, juste quelques instants, choisir de ne rien faire, choisir d’être, d’accueillir ce qui se présente, d’accueillir ce qui va mettre en mouvement des fréquences à l’intérieur de vous, autour de vous. Des fréquences qui vont se révéler parfois plusieurs jours après cette communication toujours pour vous permettre d’aller plus loin, d’aller à la rencontre de votre être, toujours pour vous permettre de trouver votre place dans l’incarnation.

Vous, les êtres de lumière qui avez choisi un corps physique, qui avez choisi d’expérimenter la lumière autrement, d’amener, d’implanter, de transmettre, de partager votre essence. Alors juste ces quelques instants pour vous, vous aligner, être dans votre verticalité, sans attendre, juste là. Et vous respirez profondément, nous allons beaucoup œuvrer pendant cette communication sur le chakra de la gorge, la gorge ainsi que votre assise. Permettre le lien, la fluidité, vous permettre d’exprimer qui vous êtes, d’exprimer ce que vous avez à manifester, à dire, ce que parfois vous avez retenu pendant fort longtemps.

Juste laisser l’expression de votre être permettre cela, permettre l’ouverture de ce chakra, dénouer votre gorge pour le meilleur, pour vous pour les autres, pour le tout. Laissez votre divinité s’exprimer, là aussi sans la contrôler, sans vouloir, sans avoir d’objectif précis en dehors de prendre votre place, d’occuper votre place et de rayonner.

Vous ressentirez cet espace, ses mouvements, parfois ses contractions pour à la fin de la communication être plus libre, plus fluide, être aussi dans l’ouverture, dans l’acceptation de nouvelles fréquences. Toutes ces fréquences qui arrivent par votre couronne, toutes ces fréquences qui ont passé déjà de nombreux filtres avant d’arriver jusqu’à la matière, avant d’arriver jusqu’au corps physique, qui parfois sont bloquées par la gorge, ce centre si sensible, si fragile, si rempli de mémoires qui communique avec tout le reste de votre corps physique et qui parfois ferme les portes à ces fréquences par peur.

Toutes ces fréquences qui ont passé les filtres, toutes ces fréquences envoyées par votre divinité sont celles dont vous avez besoin, que ce soit des réponses à vos demandes, que ce soit des enseignements, l’inspiration, votre divinité qui par impulsion arrive dans la matière, dans le corps physique, dans votre tête, dans vos cerveaux, qui s’exprime à travers vous.

Alors juste permettre que ces transmissions soient plus aisées, soient plus fluides, que vous puissiez aussi davantage les reconnaître lorsque vous êtes inspiré, lorsque c’est vous-même dans une autre vibration, dans une autre lumière qui cherchez à prendre place dans le corps, à utiliser le corps physique pour vous manifester. Et ne pas bloquer, ne pas penser que c’est l’extérieur, que c’est un ennemi, que c’est une menace ou que c’est votre mental qui s’emballe, pouvoir distinguer, pouvoir faire la part des choses, aller dans une subtilité, dans un discernement très fin de ce qui arrive jusqu’à vous.

Et vous respirez profondément et vous pouvez inciter déjà intérieurement votre gorge à s’ouvrir, relâchez tout ce dont vous n’avez plus besoin, tout ce que vous retenez, tout ce que vous croyez être obligé de retenir, de taire par peur, par croyance, en souvenir des mémoires du passé, des appréhensions du futur.

Et vous donnez la permission à votre gorge de s’ouvrir, ressentez ce centre et libérez-vous. Il y a différentes techniques de libération pour votre gorge, bien sûr tout ce qui est oral, tout ce qui est vocal, tout ce qui vous permet de sortir de vous-même, sortir des sons, d’aller au-delà de vous, de ce qui est su, de ce qui est appris, de ce qui est connu.

Libérez la gorge par l’art, par le dessin, par l’écriture, toutes les formes géométriques, les couleurs, laissez-vous inspirez, ressentez au moindre blocage lorsque vous avez de la difficulté à déglutir, lorsque subitement vous ressentez des crispations dans votre gorge, une boule dans votre gorge, de la tension, de la nervosité, des angoisses. Ne laissez pas s’installer la fermeture, cette fermeture vous coupe de vous-même, vous coupe de ce qui pourrait vous aider.

Et vous respirez profondément, quelques nouvelles de votre planète pour commencer et poursuivre cette communication, quelques temps de repos, quelques jours pour permettre à chacun de se retrouver, de se détendre où les énergies ont été un peu plus stables, où les éléments sont venus renforcer ce calme.

Ce calme apparent pour permettre à chacun de se poser, ne serait-ce que quelques instants, de respirer autrement, d’envisager la vie avec plus de soleil, avec plus de clarté, dans un autre rythme, un autre apaisement, une autre manière de dérouler la journée, d’appréhender le corps, ce qui est autour de vous, voila à quoi servent les périodes de repos.

Cette période est terminée, cette période s’achève, les énergies depuis quelques jours, une semaine à peu près ont repris leurs rythmes, vont s’intensifier et à nouveau, amener par poussées des changements vibratoires, continuer à élever le taux de chacun, de tous avec quelques perturbations, quelques turbulences à l’intérieur, à l’extérieur.

Que ce soit au cœur de votre planète, que ce soit sur ses corps, dans ses corps, que ce soit à l’intérieur de vous, à l’extérieur dans vos relations, vos activités, avec toujours la même préoccupation, le même but d’amener la lumière le plus, loin possible. De permettre à tous les êtres qui se sont incarnés d’ascensionner, de réaliser cela, de permettre à tous les êtres qui se sont incarnés pour nettoyer, libérer, guérir leur apporter le soutien nécessaire.

Et ce sont toutes ces fréquences qui sont adaptées, qui sont dirigées, conduites, accompagnées au plus près de la terre, au plus près de ses corps et au plus près de vos corps physiques et il vous est demandé d’accueillir ces mouvements. Il vous est demandé simplement de vous accueillir avec vos turbulences, avec vos mouvements internes, vos doutes, vos hésitations, vos tristesses, vos angoisses, avec tout ce qui peut remonter.

Simplement vous accueillir, sans vous précipiter dans vos émotions, sans vous précipiter pour redéfinir votre vie, votre futur, c’est l’attitude la plus juste pour chacun d’entre vous. D’abord accueillir, vous placer dans votre cœur, ressortir, vous laisser inspirer par votre divinité pour pouvoir analyser, décrypter, comprendre ce qui vous arrive, de quelle manière cela vient vous impacter, si cela vous concerne.

Vous pouvez être complètement perturbé par des fréquences qui arrivent jusqu’à vous, dans votre corps, dans votre cœur sans être personnellement ou infiniment concerné, en dehors du fait que vous êtes incarné sur la planète terre. Alors c’est cela, accueillir, être dans votre centre, dans votre cœur, prendre le temps de ressentir, de laisser aussi vos guides, de laisser votre divinité vous informer de ce qui se passe.

La plupart du temps lorsque arrivent les perturbations, qu’elles soient simplement subtiles, énergétiques, qu’elles soient dans la matière à travers quelque chose qui vous arrive ou qui arrive à un de vos proches vous, vous précipitez dans la réaction, dans la réactivité. Ce sont alors les corps qui participent pleinement à l’incarnation qui agissent, qui prennent les décisions, vous entraînent sur l’un ou l’autre chemin pour trouver la solution la plus juste, la plus adaptée.

Vous, vous mettez en mouvement, vous, vous mettez en suractivité, vous dépensez énormément d’énergie pour trouver en vous la solution qui va vous apaiser, qui va ramener le calme, qui va vous donner l’impression que vous êtes à nouveau en sécurité, que rien ne menace l’édifice et vous avez besoin de cela, vous avez besoin de vous raccrocher dans la matière à quelque chose de concret.

Et nous vous proposons d’agir autrement, de prendre quelques instants de recul, quelques instants où vous allez freiner vos élans, où vous allez demander à votre personnalité d’attendre, d’attendre dans le silence. Vous allez demander à vos émotions, à votre mental d’attendre dans le silence pour que vous puissiez entendre ce que votre cœur a à vous dire, pour que vous puissiez entendre ce que vos guides ont à vous transmettre. Il sera      assez temps après dans l’alignement d’agir, de dire, de mettre en route ce dont vous aurez besoin, c’est ainsi que vous allez permettre à votre divinité de prendre sa place et surtout vous allez l’autoriser à vous aider pour votre quotidien.

Que d’efforts vous avez faits, que de travail sur vous, que d’énergie vous avez dépensée pour finalement lorsque vous en avez le plus besoin, vous, vous coupez des solutions, vous, vous coupez de la partie de vous qui est là pour prendre soin de votre être, pour vous faciliter l’incarnation, pour vous permettre de prendre du recul et de la hauteur, pour vous permettre d’élargir votre vision, d’avoir une autre perspective de ce qui se passe en vous, autour de vous, sur votre planète, dans vos sociétés, à l’échelle de votre univers.

Vous êtes peu à laisser la place à votre divinité, vous êtes très peu à laisser vos guides s’exprimer jusqu’au bout, par réflexe, car vous avez l’impression qu’il faut aussitôt agir, observez quand cela se produit ou essayez de vous souvenir la dernière fois que cela s’est produit, le nombre de pensées que vous avez, le nombre d’idées que vous avez.

Tout ce qui s’active, se sur active très, très vite à l’intérieur de vous, pouvant même mettre le corps physique en difficulté sous la pression, tous vos centres se retrouvent à devoir agir très, très rapidement, comme si subitement vous appuyez sur l’accélérateur sans savoir où aller, sans savoir quoi faire d’autre, vous êtes à plein régime.

Vous savez simplement qu’il y a une menace, vous ne savez pas de quel ordre, vous ne savez pas ce que cela génère en vous, dans vos corps subtils, ou pour votre être, ou pour votre âme et vous, vous précipitez dans la matière, dans vos corps inférieurs pour trouver la solution. Il est évident si votre corps physique est menacé que vous avez par instinct à bouger ou à courir, nous ne vous demandons pas de stopper votre élan et de risquer votre vie.

Nous parlons de toutes les autres situations, tout ce que vous pouvez entendre, toutes vos communications, toutes les frustrations, les mauvaises nouvelles, les contrariétés, tout ce que vous avez à gérer qui peut être très lourd dans ce que vous vivez ou dans ce que vos proches vivent, de prendre ce temps, de laisser venir à vous ce qui peut vous aider. Vous êtes entrés dans une ère spirituelle après avoir expérimenté de nombreuses incarnations dans des civilisations plus terre à terre où vous avez eu tout le loisir d’expérimenter le corps, le corps, le corps et la terre.

Vous avez passé ce cap, vous avez eu d’autres incarnations où vous avez expérimenté la légèreté de l’être, dans un corps plus fluide, moins physique, moins présent dans sa substance où là vous n’aviez aucune difficulté à entendre vos guides, à dialoguer avec eux, à laisser la place à différents aspects plus équilibrés, plus lumineux de votre être quand vous en aviez besoin.

Vous avez expérimenté les deux extrêmes et vous avez la chance de vivre maintenant dans cette ère spirituelle qui permet le rassemblement, qui permet de réunir les extrémités et vous êtes revenu pour cela. Expérimenter la légèreté de l’être dans la matière, dans le corps physique. Vous rassemblez et vous allez devoir penser autrement, agir autrement, fonctionner avec vous-même autrement, laissez plus de place à ce qui est invisible, à ce qui est subtil. 

Non pas dans la rêverie, non pas pour faire des films, pour vous empêcher d’être présent sur terre au contraire inviter l’invisible dans votre vie quotidienne pour être davantage présent dans votre corps physique, pour expérimenter la matière autrement, pour donner l’opportunité, la chance à votre divinité d’utiliser votre corps différemment.

Vous donner l’opportunité et la chance de raisonner autrement, d’abandonner vos croyances, vivre l’instant, c’est ce que doit et va vous permettre votre divinité, vivre l’instant en sécurité sans vous préoccuper du futur, sans ramener sans arrêt le passé à chaque décision, apprendre à chaque expérience, chaque rencontre. Bien souvent vous ramenez le passé, vous vous basez sur votre passé pour prendre  vos décisions, invitez plutôt votre divinité qui, elle sait où vous en êtes, quelle est votre conscience, votre niveau d’ouverture et qui va vous donner, vous guider sur le chemin le plus adapté pour vous.

Vous vivez parfois de nombreux écueils dus à cela au fait que vous cherchez pour le présent des solutions du passé qui ne sont plus du tout adaptées à vous, qui ne correspondent plus à votre vibration et qui mettent en difficulté vos cellules, et c’est le conflit intérieur et ce sont les angoisses et ce sont les peurs.

Et nous voyons combien d’entre vous qui prennent et s’appliquent, prennent beaucoup de temps et s’appliquent à aller rechercher le passé, encore le passé, le passé même si vous l’avez expliqué, si vous l’avez compris, si vous l’avez intégré, si vous êtes apaisés avec votre passé. Le passé reste le passé, il correspondait à qui vous étiez à ce moment là.

Alors essayez de fonctionner autrement pour pouvoir supporter ces nouvelles énergies, pour pouvoir continuer à vivre vos progrès au quotidien, à quoi ça vous sert de pouvoir méditer pendant des heures ? A quoi ça vous sert de pouvoir questionner vos guides même les entendre lorsque vous vous préparez, si lorsque vous êtes en situation, lorsque vous en avez le plus besoin vous oubliez cette alternative et vous retournez chercher dans votre passé ?

Alors vivre l’instant, vivre la divinité dans l’instant cela demande du courage, cela demande de la confiance en soi, de la foi, de la foi en vous-même, pas d’avoir foi en votre divinité, tous vos aspects lumière sont et ils savent qu’ils sont, ils n’ont pas de doute, pas de questionnement sur leur existence et sur la nature de ce qu’ils vont vous transmettre, cela est simplement, avoir foi en vous.

Et le plus simple est de tester, le plus simple est d’expérimenter pour ne pas que votre divinité, que votre nouvelle conscience reste quelque chose d’abstrait, de très spirituel, de très léger, de très, très loin de vous. Non vous êtes dans l’ère de la spiritualité qui s’incarne, pas de la rêverie si belle soit-elle.

Alors le plus simple c’est d’expérimenter, d’oser expérimenter, lorsque l’occasion se présentera de vous arrêter quelques instants, de demander le silence à vos corps inférieurs et d’écouter ce que votre divinité a à vous dire et n’attendez rien car cela est, cela ne peut pas être autrement.

Ne commencez pas la conversation avec votre divinité en ayant des attentes, ou en vous disant qu’elle va vous répondre telle ou telle chose, ou cela va se manifester de telle ou telle manière, là les portes sont à nouveau fermées. Vous n’avez rien à craindre, c’est vous, c’est un dialogue avec vous-même, juste que votre divinité a un peu plus de recul, elle est moins impliquée dans la matière, dans vos relations, dans toutes vos activités, dans tout ce qui peut sur activer vos émotions, elle ne se fait pas de souci, elle est simplement.

Alors osez expérimenter et recommencez, recommencez, recommencez jusqu’à ce que cela devienne un reflex, jusqu’à ce que vous soyez en mesure de ne plus faire revenir le passé jusqu’à ce que vous puissiez vous dire avant dans telle situation j’aurais fait comme cela, jusqu’à ce que vous soyez surpris par vous-même, agréablement surpris.

C’est ça l’ascension, c’est çà cette ère spirituelle qui s’incarne, c’est du concret, c’est expérimenter au quotidien, dans toutes vos relations qui vous êtes, vous n’êtes pas que ce personnage qui a pris corps, si beau soit-il, vous êtes tellement plus.

Et nous observons que de souffrances, que de douleurs, que de blessures entretenues parce que vous pensez par moment, vous pensez être que ce personnage et vous vous sentez démuni, vous vous sentez seul face à l’adversité, à tout ce qui peut vous contrarier. Revenez vers vous, revenez dans votre centre, revenez dans votre cœur, là aussi prenez soin de votre cœur, c’est au quotidien que vous avez à prendre soin de votre cœur.

Ce cœur qui subitement se ferme lorsque telles fréquences arrivent, lorsque telles paroles arrivent, tel geste, telle attitude, ayez conscience de ce qui se passe en vous, ressentez lorsque le cœur se ferme vous ne pouvez plus alors recevoir, vous, vous coupez à d’autres niveaux de communication lorsque le cœur se ferme.

Vous cessez de recevoir ce dont vous avez besoin, les fréquences qui arrivent alors jusqu’à vous sont très réduites, c’est comme si il vous manque une partie de l’information, alors chaque jour, chaque jour déjà au réveil prenez des nouvelles de votre cœur, parlez, dialoguez, ressentez comment se porte votre cœur.

Et ce n’est pas simplement le cœur physique, ce sont tous vos cœurs, dans tous vos corps, tous les aspects de votre être et bien sûr nous attirons votre attention sur les cœurs qui sont concernés par votre incarnation, et qui sont de là plus touchés, plus à même de se refermer, de se retenir. Alors le matin en vous levant prenez des nouvelles de votre cœur, là aussi prenez l’habitude tout au long de la journée de le ressentir.

Lorsque subitement vous passez d’un état d’apaisement, un état même joyeux et que vous traversez la fermeture, la tristesse, la baisse de moral, regardez au niveau de votre cœur qu’est-ce qui s’est passé, pourquoi est-ce qu’il s’est cru obligé de se fermer. Lorsqu’il se ferme, il se ferme à tout, à ce qui peut paraître menaçant comme aux autres fréquences lumineuses celles qui viennent vous nourrir.

Là aussi c’est de prendre le temps et surtout l’habitude de dialoguer avec vos cœurs, avec votre cœur et le soir lorsque vous êtes allongé, lorsque vous  préparez à vous endormir, juste quelques instants avec votre cœur, voir comment s’est passée la journée, qu’est-ce qui a été source de fermeture ou d’ouverture.

Et puis allez un peu plus loin en prenant contact avec votre divinité, en observant tout au long de cette journée combien de fois vous avez fait appel à elle, combien de fois vous lui avez laissé la place, simplement un constat. Oui cela demande un peu de rigueur, cela demande de changer vos habitudes et vous verrez que votre vie va se transformer.

Vous avez tous la capacité en un dixième de seconde d’ascensionner, d’amener votre divinité dans votre corps physique complètement pour vivre la réalisation, l’éveil, cela n’est pas possible de par vos fonctionnements, de par les limites que vous vous mettez. Et vous pouvez très simplement modifier cela, c’est la première fois la plus difficile de passer le cap, d’oser.

Et vous respirez profondément et nous allons, nous allons activer l’énergie qui descend derrière votre tête et qui va descendre le long de votre dos, de votre colonne vertébrale, jusque  dans vos racines comme le flux d’une rivière, d’un cours d’eau et vous laissez faire l’arrière de votre tête, laissez cette énergie vous parcourir, descendre à l’intérieur de vous.

Vous respirez profondément, ressentez votre cœur, son ouverture, la solution passe par l’observation. La prise de conscience par l’observation de vos fonctionnements, de ce qui peut paraître instinctif, de l’ordre du réflexe, d’abord observer, prendre conscience, vous laissez inspirer puis modifier, fonctionner autrement.

Et c’est ce qui va permettre à grande échelle les changements importants pour votre planète, des changements dans les mentalités,  dans les fonctionnements à l’autre, dans les relations. C’est ce qui va permettre aussi à ce que l’humanité se repositionne dans qu’est-ce qui est essentiel vivre sur terre, être incarné, pourquoi, pour faire quoi, pour faire quoi de cette vie, accueillir la vie en soi pourquoi.

L’humanité va réussir petit à petit à s’interroger ainsi jusqu’à que elle puisse basculer dans d’autres fonctionnements et vous, vous apercevrez alors déjà à votre niveau, si vous arrivez petit à petit à modifier vos fonctionnements, à laisser votre divinité prendre de plus en plus la place que la notion de temps et d’espace cette notion va se modifier. Vous ne serez plus embarqué dans cette course permanente, dans cette urgence, dans ce stress, vous saurez être, vous vivrez l’instant et l’instant vous pouvez l’étirer autant que vous le souhaitez.

Et vous respirez profondément, ressentez l’espace de votre cœur, ressentez votre plexus, le lien, les liens entre ces deux centres, vous respirez profondément, vous vous relâchez et vous laissez l’énergie circuler entre vos deux centres, les portes qui s’ouvrent, l’énergie qui passe, la lumière. Et vous ne retenez rien, il n’y a rien à contrôler, vous laissez le mouvement se faire en vous.

Vous respirez profondément et vous ressentez les êtres qui sont à vos côtés, tous ces êtres subtils, ces êtres de lumière qui viennent à votre rencontre, tous ces êtres qui ont choisi de venir servir la terre, qui ont choisi d’accompagner l’élévation  collective, tous ces êtres si présents à vos côtés.

Vous respirez profondément, il n’est pas toujours nécessaire de savoir qui se présente, de savoir pourquoi, apprenez à ressentir, apprenez à accueillir la lumière, acceptez d’être aidé, vous demandez de l’aide, vous priez et souvent vous vous fermez à cette aide parce que vous ne la reconnaissez pas par peur parce que ce n’est pas ce que vous attendez, ce n’est pas ce que vous avez l’habitude de recevoir.

Il y a une multitude d’êtres éthérés, d’êtres qui n’ont plus de corps physique ou qui n’en ont jamais eu et qui agissent pour le meilleur, pour la vie, pour permettre à ce que la lumière s’implante dans tous les cœurs. Et ces êtres ont des formes très différentes, des énergies très différentes, il suffit de demander leur aide, leurs présences, ce ne sont pas des guides personnels, ce sont des êtres qui sont dévoués aux collectifs, petit collectif, grand collectif.

Ils œuvrent pour permettre l’équilibre à chaque fois qu’il y a une difficulté importante sur terre, quelle que soit la nature, qu’il y a une turbulence, des chocs, tous ces êtres interviennent très rapidement pour rétablir un minimum de stabilité dans tous les corps de votre planète. C’est ce qui permet, c’est ce qui a permis jusqu’à présent que les expériences humaines soient si nombreuses et qu’elles ne fassent pas tous les dégâts qu’elles auraient pu faire.

Ces êtres mettent des filtres, filtre après filtre pour pouvoir encaisser les ondes, les ondes causées par les chocs, pour limiter les conséquences limiter les dégâts et c’est ce qui est présent à votre niveau, c’est ce que vos guides font à votre échelle pour vous aider lorsque vous avez un gros choc émotionnel par exemple. Ils interviennent très rapidement et si vous prenez un petit peu de recul et si vous les laissez vous inspirer vous verrez que vous pouvez sortir rapidement de cet état de perturbation, qu’en aucun cas vous avez à nourrir cet état ni à l’entretenir.

L’être humain pense qu’après certains chocs, il est de bon ton d’être dans la tristesse pendant des jours, des mois, des années et que agir, vivre, être autrement n’est pas correct, ça ne se fait pas, il est temps de modifier cela. Les émotions vous les vivez, elles doivent vous traverser, il y a des êtres qui sont là dans le subtil, vous avez des systèmes au niveau énergétique dans vos corps pour permettre l’évacuation de ces fréquences.

Alors pourquoi les garder, pourquoi les conserver comme des trophées, vous n’avez pas besoin et cela est valable pour les émotions lourdes comme pour les émotions à l’autre extrémité, revenez sur le chemin du milieu et vous respirez profondément.Et vous allez ressentir maintenant l’appel de la terre et nous allons vous relier, ressentez vos cœurs, nous vous relions individuellement et collectivement, nous relions votre cercle à la terre, votre planète à l’être de lumière qu’il est.

Vous respirez profondément et vous laissez faire le mouvement jusqu’à ce que vous puissiez devenir la Terre, qu’il n’y ait plus de séparation entre vous et elle, ressentir l’appartenance ce qui est, ce qui vit, respirez profondément, ressentez la terre en vous, la vie à travers elle et vous, vous ouvrez au maximum pour accueillir l’énergie, sa force, période de récolte, de moisson.

Vous recevez, vous accueillez, vous respirez profondément, la Terre dans son évolution permet la liberté de chacun, la Terre vous redonne votre autonomie, vous n’avez plus rien à porter, que ce que vous décidez de porter. Respirez profondément et vous restez en vous, vous restez dans la terre.

«  Bien aimés, je suis Jeshua, je vous accueille dans mon énergie, prenez votre place celle qui vous revient, bien aimés, je vous appelle, je vous interroge également sur votre devenir, sur les grandes décisions que vous avez à prendre en temps que collectif, en tant qu’être humain. Je vous interroge également sur les grandes décisions que vous avez à prendre en temps qu’individu responsable, en temps qu’être divin pour que nous puissions ensemble marcher, pour que nous puissions ensemble bâtir, pour que nous puissions ensemble rêver à cette nouvelle terre, à tout ce qui est possible. Tout ce qui est réalisable en mon nom, en votre nom, Bien aimés, il en est ainsi, n’attendez pas, nous ne pouvons faire plus que vous, puisque nous faisons ensemble, nous marchons ensemble main dans la main. Alors nous, nous tournons vers vous et nous interrogeons, oui, Bien aimés, pour savoir quelle direction emprunter, pour savoir comment au mieux guider et nous souhaitons et nous espérons le meilleur pour chacun. Je vous salue. »

Et vous ressentez à nouveau vos cœurs, prenez quelques instants pour ressentir votre gorge, où en est cet espace pour ressentir votre être, quelle place occupe votre être dans ce lieu, vous ressentez son expansion, ressentez les autres êtres à vos côtés, ceux qui sont incarnés pour commencer. Oui ressentez toute la place que vous occupez, ressentez cette unité entre vous, il n’y a plus de séparation vos corps subtils, vos auras se touchent, s’interpénètrent, vous vous transmettez, vous partagez, vous, vous donnez tout ce dont l’autre a besoin.

Vous respirez profondément et doucement vous allez laisser toute cette énergie qui rassemble, qui unit, qui réunit, vous la laissez se déverser par vos cœurs, se répandre sur votre planète, vous avez juste à être, laissez-vous inspirer, transmettez.

Vous respirez profondément et vous amenez l’unité, le rassemblement, la sécurité, la solidité, laissez vos cœurs transmettre ces fréquences. Et vous amenez l’espace de quelques instants votre conscience dans votre 3ème œil, que nous puissions intervenir, libérer, nettoyer, épurer votre 3ème œil, placez-vous dans votre 3ème œil, vous respirez profondément et la paix se décide, la paix se choisit, la paix s’impose, soyez acteur de votre vie, ne subissez plus, ne vous enfermez plus, interrogez, osez interroger vos fonctionnements.

Et vous allez remettre, vous aurez l’impression de commencer une nouvelle vie et pour ceux qui ont déjà commencé, qui sont déjà installés dans ce mouvement, allez toujours plus loin, il n’y a aucune limite. Ce qui a fonctionné hier peut très bien ne plus être suffisant aujourd’hui, c’est l’instant qui est à privilégier et vous avez en vous ce qu’il faut, la solution viendra de l’intérieur, même si dans un second temps vous pouvez être amené à aller à l’extérieur pour appliquer cette solution.

Vous respirez profondément, plus vous devenez des êtres libres plus tous les aspects de votre être seront libres et le deviennent, c’est-à-dire prennent de la force, prennent de la place, gagnent en puissance. Et vous pouvez facilement vous laisser diriger par les aspects de votre personnalité, même si vous avez déjà travaillé, même si vous avez une bonne connaissance de votre être de qui vous êtes dans cette incarnation et au-delà. Alors soyez, soyez les êtres de conscience que vous êtes, autorisez-vous cela, autorisez-vous à être, à vivre la légèreté de l’être dans la matière.

Et vous respirez profondément, juste pour terminer, nous ferons une petite parenthèse concernant tous les êtres désincarnés que vous nommez entités, toutes les âmes errantes, il y a énormément d’entités qui cherchent, qui cherchent leur chemin, que ce soit un chemin lumineux, ou plus ou moins lumineux. Là aussi la manière de les prendre en charge, la manière de les ressentir, de les percevoir se modifie, de plus en plus vous aurez à prendre en charge, ce qui ne veut pas dire porter, ce qui ne veut pas dire subir.

Ces êtres en demande, en demande de soutien, en demande de retrouver une direction, un plan d’évolution. Les couches les plus basses vibratoirement de votre planète sont, ont accepté de recevoir une certaine quantité de lumière au-delà des âmes désincarnées qui viennent de transiter, qui ne sont pas encore sur leur plan d’évolution. Il y a tous les autres êtres qui sont parfois coincés dans des plans depuis fort longtemps et qui vont grâce à cette lumière, à cette toute petite fenêtre qui a été entrouverte pouvoir accéder à d’autres fréquences, à d’autres plans, pouvoir poursuivre leur évolution.

D’où par période des entités importantes, un nombre important d’entités que vous pouvez ressentir. Il ne sert à rien d’avoir peur, il ne sert à rien d’appréhender ou de craindre, là aussi tous les êtres de conscience qui ont été préparés, qui ont été formés et qui ont l’appel vont être sollicités en premier et pour les autres, il ne sert à rien de paniquer, vous ne risquez rien. Là aussi prenez le temps du recul pour ressentir ce qui est le plus juste, laissez-vous inspirer par votre divinité, vous saurez quoi faire, quoi dire.

Ces entités ce n’est pas parce qu’elles n’ont plus de corps physique qu’elles ne vous entendent pas, elles sont extrêmement sensibles à ce que vous émettez, à ce que vous émanez, parfois simplement de discuter vous arriverez à leur redonner l’impulsion, la force de poursuivre.

Et vous respirez profondément et nous allons maintenant doucement vous préparer à revenir complètement dans votre corps physique, reprendre votre place, nous remercierons tous les êtres qui se sont présentés, toutes les fréquences que vous avez reçues. Vous respirez profondément, ressentez votre gorge, vous ressentez votre cœur, ressentez votre assise, votre colonne vertébrale, vos pieds. Merci à la Terre.

Et vous revenez, reprenez votre place, nous vous souhaitons le meilleur, nous vous souhaitons d’oser, d’oser la transformation, d’oser le dialogue avec votre divinité, d’oser le silence, le recul, prendre quelques instants pour savoir, pour être, c’est ce que nous vous souhaitons. Nous vous saluons.»

 Vous pouvez reproduire ces textes et en donner copies aux conditions suivantes: Qu’ils ne soient pas coupés et qu’il n’y ait aucune modification de contenu. Que vous fassiez référence à notre site www.eveiletbienetre.com                                                


Vous Aimez cet article ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
Share
Share