Le chemin de la Source | Eveil et Bien Être

fleche2Télécharger/Imprimer ce texte

« Bonsoir, je suis Emmanuel, que vous puissiez être accueillis dans ma vibration, prendre votre place et recevoir ce qui vous revient,  vous ouvrir, permettre à votre être, à tous vos corps de recevoir, les, toutes les énergies, les fréquences que nous allons vous partager.

Que vous puissiez simplement prendre votre place, accepter celle qui vous revient, juste être là, être dans l’ouverture, cette ouverture qui vous permet de rayonner, qui vous rend aussi disponible à tout ce que votre être, toutes les différentes parties de vous peuvent avoir besoin.

Vous n’avez qu’une vague idée de ce qui est bon, de ce qui est juste, de ce que vos corps ont besoin, alors simplement posez-vous, simplement respirez, simplement ouvrez-vous à tout ce qui peut être transmis, à tout ce qui va vous être donné pour que chaque partie, pour que chaque aspect de vous puisse prendre, puisse recevoir. Que vous soyez dans cette conscience, que votre être, que chaque partie de vous sait ce qui est juste, sait ce dont vous avez besoin, que ce soit dans les plans les plus denses, que ce soit dans les vibrations les plus subtiles.

Chaque partie de vous a une conscience, chaque partie de vous a une forme d’intelligence qui n’est pas celle de votre mental, qui n’est pas celle que vous utilisez jour après jour. C’est quelque chose de l’ordre de l’être, du ressenti, c’est quelque chose qui s’impose et qui sait sans avoir besoin de vous interroger.

Alors laissez-vous être, ouvrez-vous, donnez, donnez la permission à toutes les parties de votre être, déjà d’être présentes, même celles qui se sont expansées très loin, celles qui ont d’autres expériences à mener que celle de la Terre. Donnez la permission que vous puissiez réunir tout autour de vous, en vous toutes les parties, tout ce que peut donner la Terre, tout ce que peut donner votre expérience  physique, votre expérience terrestre.

Alors vous respirez et vous, vous laissez, vous, vous laissez tranquillement, vous, vous laissez couler dans cette ouverture où petit à petit votre vibration va se transformer, nous allons commencer simplement par rééquilibrer votre cercle pour que nous puissions harmoniser la vibration, vous élever dans d’autres plans.

Alors nous allons mettre en mouvement les énergies, les vôtres, celles du groupe et ensemble nous irons le plus haut possible et à chaque étape, à chaque niveau, à chaque palier correspond un de vos corps, un de vos aspects et il sera donné à chaque palier la fréquence qui correspond, afin que tous les étages de votre structure puissent recevoir.

C’est ainsi que vous êtes, vous êtes multiple, vous êtes composé de tellement de couches, tellement d’étages différents et à chaque étage une autre réalité, et ces réalités s’entremêlent, se croisent, chacun venant apporter à l’autre niveau une connaissance, un savoir, des informations.

Même l’étage le plus bas qui est l’étage de la matière du corps physique, même cet étage là a bien sûr toute son importance, mais cet étage là transmet également dans les étages les plus élevés, les étages où la vibration est beaucoup plus éthérée, beaucoup plus subtile, beaucoup plus abstraite par rapport à votre vie quotidienne.

Vous avez besoin de tout, tous les niveaux, tous les étages, tous les plans de conscience c’est ce qui forme votre être, c’est ce qui vous permet aussi au quotidien de vous adapter, de pouvoir être souple, de pouvoir passer d’une vibration à l’autre, de pouvoir échanger avec un être complètement différent de vous, de pouvoir vous connecter à tout ce qui est, c’est ce que vous permet votre être.

L’être humain est conçu de telle manière que toutes les connexions sont possibles, tous les échanges sont possibles sans mettre en danger votre structure, sans mettre en danger votre édifice, vous avez de quoi vous adapter. Et votre vie, votre incarnation et toute votre histoire terrestre et humaine vous montre combien l’être humain est en capacité de s’adapter.

Et c’est d’accepter tout cet ensemble qui vous compose, qui fait que vous pouvez avoir des pensées très lumineuses comme des pensées très lourdes, vous pouvez avoir des gestes très beaux, être dans le don comme vous pouvez être attaché, dépendant à la matière, vous pouvez être dans la pure lumière comme l’instant d’après dans l’ombre.

C’est aussi votre richesse, le plus important c’est d’en avoir conscience, de réaliser tout ce qui se passe à l’intérieur de vous, autour de vous, de réaliser qu’il y a une vie et une vie que vous ne pouvez pas contrôler, certains aspects de vous, vous pouvez les maîtriser, vous essayez d’avoir un impact dessus.

Et puis il y a d’autres aspects qui en même temps que vous agissez, en même temps que vous êtes dans vos activités quotidiennes, ces aspects là vivent également leur propre réalité où vous voyez que vous avez cette capacité de penser à plusieurs choses, de faire et en même temps de penser. Et en même temps de penser à un sujet puis aussitôt à un autre parfois en même temps et ce sont des couches différentes qui se superposent et  parfois s’entremêlent.

Mais il y a ce centre à l’intérieur de vous qui permet de rassembler, de réunir, qui permet aussi de trancher lorsqu’il y a de la dispute dans les étages, lorsqu’il y a un aspect de vous qui veut absolument prendre le dessus, absolument décider. Il y a le cœur, cet aspect central à l’intérieur de vous et tout autour de vous qui vous permet de vous repositionner, de réaliser, de prendre conscience de ce qui se passe en vous, de réaliser qui dirige, qui s’anime, qui se tait.

Et c’est très important c’est un travail énorme de pouvoir se rendre compte de ce qui se passe à l’intérieur de vous et d’avoir cette faculté de mettre fin aux disputes ou à la dysharmonie. Il ne s’agit pas de faire taire tout le monde, il ne s’agit pas de vivre dans le silence, n’essayez pas de faire taire et encore moins par la force vos différents corps, vos différents aspects, simplement de les aider à s’accorder, simplement d’être dans ce recul.

De prendre du recul, de prendre de la hauteur par rapport à ce qui se passe en vous et d’observer pourquoi vous avez eu telle réaction, pourquoi tels propos, pourquoi telle attitude ou tel geste de l’autre vous blesse ou fait mal. Qu’est-ce qui se passe en vous, quel est l’aspect de vous que vous avez peut-être à prendre en charge, peut-être à discuter simplement avec ou réaliser ce qui se passe.

Et c’est déjà beaucoup, c’est tout le travail de l’éveil, c’est cette évolution dans laquelle vous êtes inscrits les uns et les autres, alors ne soyez pas timorés et ne soyez pas crispés à vouloir analyser tout et examiner tout ce qui se passe en vous . Commencez par le faire une fois par jour, que ce soit le matin, que ce soit le soir comme bilan de la journée.

Prenez le temps puis quand vous le sentez, quand vous le sentirez un peu plus tard mais que ce soit régulier de vous entretenir avec vous et non pas simplement pour vous rappeler à l’ordre ou pour vous juger lorsque vous oubliez quelque chose ou lorsque vous n’avez pas réussi à vous exprimer comme vous le souhaitez.

Il s’agit là encore d’autre chose, d’aller plus loin dans la relation, c’est n’oubliez pas, c’est le cœur, c’est le cœur qui s’adresse à vos autres parties, c’est le cœur avec toute sa bienveillance, toute sa tolérance qui dialogue. Voir ce qu’il y a à modifier, à réajuster, à harmoniser ou simplement remercier ce qui est, ce n’est pas le mental, ce n’est pas la personnalité qui veut diriger, contrôler et qui souvent juge ce que vous considérez comme vos erreurs, vos loupés, vos ratés.

Non ce n’est pas ainsi que vous évoluez, ce que vous allez réussir à faire avec vous-même, c’est ce que vous aurez à faire avec les autres et c’est ainsi que votre société changera, tant que l’être humain n’arrivera pas à se considérer avec bienveillance, avec amour, être tolérant pour les faux pas que vous pouvez avoir. Il sera très difficile d’avoir les mêmes attitudes avec l’extérieur et ne pensez pas que vous êtes que vous êtes plus tolérant avec l’extérieur qu’avec vous-même.

Vous avez cette faculté d’adaptation qui parfois fait que vous embellissez un petit peu ce que vous vivez avec les autres ou parfois vous avez envie d’être le héros de l’histoire, de l’aventure. Et écoutez un petit peu comment vous parlez de vous, comment vous racontez aux autres ce qui vous est arrivé, comment vous vous en êtes tiré et souvent, souvent vous avez le bon rôle ou alors vous avez été victime et là aussi parfois c’est le bon rôle.

Alors ce ne sont pas ces aspects là, ce n’est pas la personnalité qui a besoin d’être reconnue, d’être gratifiée, d’être aimée qui va venir mettre de l’ordre, elle n’a pas la légitimité pour le faire. Elle a sa place tout comme les autres aspects de vous, tout comme les autres corps mais pas plus, c’est le cœur et le cœur c’est votre essence divine, c’est la partie de vous qui est dans la connaissance, dans le savoir, dans la sagesse, c’est cela.

Toute la partie Lumière de votre âme est dans le cœur, tous les aspects de votre âme qui sont encore entre deux, ou qui ont encore besoin d’être éclairés, d’être nettoyés qui sont parfois un peu dans l’obscurité ne sont pas encore dans le cœur. Tout ce qui est dans le cœur c’est ce qui est stable en vous, c’est ce qui est posé, c’est ce qui est acquis, c’est ce qui est lumineux d’une manière durable, c’est sur quoi vous pouvez vous appuyer et il est très, très important de développer cette sphère, de faire confiance à votre cœur c’est lui qui vous donne le ressenti.

Vous n’avez pas encore ce réflexe, le cœur il est en communication avec vous tout le temps, mais il faut parfois tendre l’oreille pour pouvoir le percevoir, souvent la personnalité parle plus fort. Le corps émotionnel, le corps mental, parfois le corps astral avec ce qui peut rester de mémoire peuvent aussi crier, parler très fort, le cœur il est, le cœur il est à votre disposition.

A chaque fois que vous avez une décision à prendre, à chaque fois que vous vous interrogez, à chaque fois que vous, vous sentez en difficulté, tournez-vous vers votre cœur, vous avez alors accès à tous les éléments, à tout ce que vous avez déjà pu découvrir, tous les aspects éveillés de votre être et c’est aussi par ce centre que vos guides peuvent communiquer avec vous.

Bien sûr il y a d’autres communications possibles mais prenez l’habitude d’utiliser comme voie principale celle du cœur pour avoir la certitude de l’alignement, la certitude d’être dans la justesse. Alors juste quelques instants par jour pour entendre cette voix, pour entendre ce cœur pour pouvoir regarder à travers les yeux votre cœur, qu’est-ce qui se passe en vous.

Et tout se modifie, tout se transforme, vous n’êtes que mouvement, là aussi ne soyez pas déstabilisé lorsqu’il y a des variations à l’intérieur de vous, vous ne pouvez pas être toujours au même niveau, vous ne pouvez pas être d’humeur égale à chaque instant et tous les jours de la même manière.

Il y a déjà votre propre être qui est très occupé avec tous ces aspects de vous qui vivent, qui ont leurs propres expériences à mener et puis tout ce que vous croisez à l’extérieur, tout ce qui vient en vous, tout ce qui vous traverse et qui inter agit avec votre être, tout n’est que mouvement chez vous, chez les autres. Il est logique, il est normal qu’il y ait des variations, que vous ne soyez pas toujours dans le calme, que vous ne soyez pas toujours dans une vibration apaisée, lumineuse et c’est juste ainsi.

Acceptez le mouvement, acceptez que vous êtes pluriel, que vous ayez des facettes très, très différentes et comme nous vous l’avons dit vous avez cette faculté d’adaptation qui fait qu’en fonction du contexte, en fonction de la personne qui est en face de vous, en fonction du lieu où vous êtes vous allez afficher plutôt tel ou tel aspect de vous et c’est juste. Votre être va choisir l’aspect le plus adapté à la vibration, aux énergies dans lesquelles vous êtes et rien ne vous empêche de vous connecter à ce moment là à votre cœur.

Vous pouvez évoluer dans une vibration basse, être dans un lieu très chargé tout en étant connecté dans votre cœur, le cœur aussi est présent sur tous les plans de conscience quelle que soit la vibration. Il est certain que ce qu’il va émettre ne sera pas de la même nature, mais ce qu’il va émettre dans une vibration basse seront des énergies alignées, harmonisées.

Quel que soit le plan vibratoire il y a toujours un centre et c’est dans ce centre que vous devez être, c’est dans ce centre que vous devez trouver votre place, il est difficile tout au long de la journée d’être entouré de personnes bienveillantes, d’être dans un cadre lumineux positif qui va vous porter. Parfois vous n’avez pas le choix vous êtes obligé d’être dans des énergies qui vont être basses, dans des énergies qui vont vous replier intérieurement, dans des énergies qui peuvent même vous agresser, mais malgré cela il y a un centre.

La lumière a des rayonnements très différents, la lumière a aussi des teintes très différentes, là aussi ne vous fermez pas, ne vous crispez pas lorsque vous ressentez que ce qu’il y a autour de vous est plus lourd. Ne condamnez pas les êtres qui sont en face de vous qui sont porteurs de ces fréquences, ou des lieux que vous visitez, ou des activités que vous pouvez faire.

Trouvez malgré le contexte le centre, placez-vous dans votre cœur pour trouver le centre de cette vibration quelle que soit son niveau, ce centre va vous permettre de vous stabiliser va permettre aussi à vos corps de se poser et d’avoir l’énergie suffisante pour supporter ce contexte autour de vous.

Tout comme vous avez également à vous stabiliser lorsque vous êtes dans un lieu très élevé, votre vibration a besoin de se stabiliser et là aussi faites appel à votre cœur et mettez-vous au centre et vos corps vont pouvoir trouver l’équilibre, être dans une fréquence très élevée, être dans une fréquence très basse dans les deux cas c’est difficile pour vous, ça demande de l’effort, ça demande de la force.

Alors mettez-vous dans votre cœur, ne vous dispersez pas, ne laissez pas votre personnalité, ne laissez pas votre mental partir dans tous les sens pour trouver une solution vous l’avez en vous, vous avez tout ce qu’il faut en vous. Il va falloir, il va falloir utiliser ce que vous avez en vous, il va falloir maintenant penser autrement, partez à la découverte de vos êtres, demandez chaque jour à vos guides de vivre quelque chose de nouveau, ne serait  que prenez un autre chemin pour aller travailler, pour aller faire vos courses, pour vous déplacer que de toujours emprunter le même.

Chaque jour demandez quelque chose de nouveau, faites une activité autrement, essayez de sortir de vos habitudes, essayez de sortir de ce cadre qui vous limite où vous êtes à ce moment là en pilote automatique. Le fait d’aller dans le nouveau aide votre cerveau à l’ouverture, à créer, à permettre qu’il y ait d’autres chemins, d’autres manières de faire, d’autres manières de penser, d’autres manières d’être.

Ce que vous faites parfois le matin décidez de le faire le soir et inverse simplement pour essayer, chaque jour une nouvelle chose, une nouvelle manière de faire, d’être ça va vous apporter la souplesse, ça va vous apporter de la joie parce que d’autres aspects de votre être vont pouvoir être utilisés, vous allez sans vous en rendre compte ouvrir de nouvelles portes en vous. Qu’est-ce que vous risquez, vous êtes en voiture, laissez-vous lorsque vous avez le temps, laissez-vous aller, prenez le premier chemin et voyez où cela vous mène.

C’est le lâcher prise, fonctionnez autrement, c’est important de vous permettre, vous avez tellement l’habitude dans vos sociétés de vouloir contrôler, de vouloir maîtriser, de délimiter sans arrêt, sans arrêt vous mettez des limites, même dans la spiritualité vous mettez des limites, vous classez, vous ordonnez ce que vous savez de telle ou telle manière, vous vous privez, vous vous enfermez.

Vous avez régulièrement à désapprendre et c’est ça qui est difficile, désapprendre, à partir du moment où vous faites 2 ou 3 fois la même chose c’est une habitude qui s’est installée, s’est posée et de ce fait vous vous laissez aller dans vos habitudes. Tant qu’elles ne vous dérangent pas vous  n’interrogez plus et vous n’êtes plus présent dans ce que vous faites.

Osez, osez être autrement, retrouvez la légèreté, retrouvez la joie d’essayer le nouveau, vous pouvez commencer par de petites choses du quotidien, des petites choses anodines qui ne vont pas changer votre vie, dont votre vie ne va pas dépendre non plus. Et vous verrez comme la légèreté va s’installer, vous verrez de quoi vous êtes capable et ça va mettre en mouvements des aspects de vous différents qui vont se prendre au jeu et qui vont vous aider à aller dans l’inconnu.

Mais aller dans l’inconnu avec confiance presque par jeu et non pas comme maintenant vous le faites en appréhendant, en craignant, en voulant toujours anticiper, vouloir tout organiser à l’avance. Oui la nouveauté qu’elle puisse vivre, chaque jour essayez, essayez, laissez-vous surprendre, retrouvez la joie de l’enfant, l’enfant qui essaye, qui a toujours plein d’idées.

Alors pour commencer chaque jour une nouveauté, puis vous passerez à plusieurs nouveautés, ne perdez pas le mouvement, soyez novateur, là aussi ne vous enfermez pas, ne vous limitez pas. Vous serez de plus en plus inspirés dans ce qu’il y a à changer, dans ce qu’il y a à tester, au fur et à mesure que vous allez ouvrir la porte vous serez réellement inspirés, vous aurez l’intuition très forte d’aller par là ou par là, d’essayer autrement.

Et ça va vous remplir car vous allez mesurer combien vous êtes capable, vous avez osé sortir de vos limites, oser sortir de l’enfermement dans celui que vous, vous mettez chaque jour, tous les murs que vous construisez autour de vous par protection. C’est très important, ça permet à la nouveauté d’arriver jusqu’à vous et ça va aider vos guides dans ce qu’ils ont à  vous apporter, dans ce qu’ils ont à vous faire comprendre, car souvent l’être humain bloque.

Toutes les nouvelles pensées, tout ce que vos guides peuvent vous murmurer à l’oreille, si ça  ne rentre pas dans vos limites, ou dans vos habitudes, bien souvent vous évacuez, vous prenez ça pour des idées farfelues. Ou sur le moment cela peut vous paraître bien vous n’allez pas au bout de la démarche pour vraiment amener dans la matière et faire l’expérience

Vous avez tout à gagner, il y a beaucoup à changer, beaucoup de transformations, beaucoup que ce soit au niveau collectif, au niveau individuel pour pouvoir vivre autrement et ça passe par l’individu. Et vous pouvez avec simplicité, vous pouvez chaque jour avec vous-même, ne vous négligez pas, ne pensez pas que vous n’avez pas d’importance et que les autres savent, ou que les autres ont de meilleures idées ou que la tâche est tellement immense que ça ne sert à rien. Ce n’est pas possible, vous avez chacun d’entre vous ou vous avez la faculté de transformer vos vies.

Dès que vous souhaitez quelque chose écoutez ce qui se passe en vous, dès que vous souhaitez quelque chose qui vous amènerait dans l’inconnu, écoutez ce qui se passe en vous. Toutes les bonnes excuses que vous mettez en place pour ne pas faire ou ne pas dire, tout ce que parfois vous faites dire ou penser aux autres pour ne pas faire,  ne pas dire, ne pas être. Il va falloir oser, il va falloir que, de plus en plus l’être humain ose donner le courage aussi aux autres, alors commencez par de petites choses, commencez avec vous-même, les autres qui partagent votre vie n’ont pas besoin, même pas besoin de savoir, ça peut être de toutes petites choses.

Faire autrement que ce dont vous faites par habitude, par réflexe jour après jour, faire autrement pour amener la souplesse, pour faire comprendre à tous vos corps  que vous pouvez fonctionner autrement, différemment et qu’il ne vous arrive rien au contraire, au contraire, ça va être une ouverture, ça va être une bouffée d’oxygène.

Et nous vous invitons de plus en plus à, ce n’est pas travailler, de plus en plus à établir la relation avec vous, nous voyons combien d’êtres humains qui cherchent à l’extérieur encore à être reconnus, à être validés, qui ont besoin de l’autre pour exister. Alors bien sûr que vous avez besoin des autres et que bien sûr que l’autre sert aussi à ça.

Mais dans un même temps, dans un même mouvement, reconnaissez-vous, parlez-vous et pas simplement pour vous juger ou pour vous disputer ou pour vous rappeler à l’ordre. Combien d’entre vous pensez à vous demander comment vous allez, à vous remercier, à vous dire que vous vous aimez.

Vous avez tous connu des blessures importantes, votre âme a souffert, vous êtes tous en déficit d’amour, tous, pratiquement tous les êtres humains sur terre sont en déficit et vous avez pris l’habitude de vivre ainsi en vous arrangeant avec ce qui est, en trouvant dans ce qu’il y a à votre disposition, soit d’autres êtres humains, soit des substances pour pouvoir supporter ce déficit.

Et régulièrement, pratiquement d’une manière habituelle vous projetez sur l’extérieur et vous êtes en recherche constamment de qu’est-ce qui va pouvoir vous apporter, venir combler ce déficit, tout ce dont vous avez besoin est en vous, il suffit d’accepter d’ouvrir la porte. L’être humain a tellement souffert qu’il a pris l’habitude de se méfier de l’amour, bien qu’il soit en déficit, bien qu’il souffre tellement d’en manquer, dans un même temps il se méfie parce qu’il pourrait souffrir.

Il préfère rester dans sa souffrance, préfère rester dans ses fonctionnements qui vont l’enfermer, le limiter, mais au moins il connaît là où il en est, il connaît ses blessures, même par cœur et régulièrement il fait un peu l’état des lieux de tout ce qui va pas en lui et de qui est responsable de quoi.

C’est terminé, ce temps là est terminé, vous avez dépassé ce stade, oui à partir du moment où vous avez reconnu votre divinité, à partir du moment où consciemment vous avez accepté votre évolution où vous avez accepté ce mouvement ascensionnel, à partir du moment où vous avez accepté cette incarnation précise vous avez accepté de reconnaître l’Amour qui est en vous, cet amour illimité.

Vous avez donc cette capacité en un instant d’ouvrir grand les portes, afin qu’il n’y ait plus de déficit et vous pouvez même aller au-delà vous remplir vous et répandre cet amour sur tout ce qui est. Vous êtes dans ce mouvement, vous êtes présents ici ce soir parce que vous êtes dans ce mouvement. Et ne laissez pas l’extérieur, ne laissez pas les circonstances quelle que soit l’actualité, ne laissez pas les autres vous faire croire autre chose.

Vous en êtes à mesurer l’espace de votre cœur, à apprendre un petit peu à comment fonctionner avec le cœur, comment, quoi en faire, que faire de cette énergie, comment l’apprivoiser, comment l’accepter, vous en êtes là, vous n’en êtes plus à vous demander si vous avez un cœur, vous n’en êtes plus à vous demander si l’amour inconditionnel existe.

Vous avez dépassé ce stade d’évolution, maintenant le questionnement le plus important est comment utiliser cet  amour illimité qui est en moi, pour moi et pour les autres, comment faire, c’est toujours ce centre, c’est cette énergie qui doit vous guider dans tout ce que vous faites, dans tout ce que vous avez à dire, dans tout ce que vous avez à poser.

Et c’est le cœur qui arbitre, c’est le cœur qui pose, vous avez cette faculté, lorsque vous vous posez une question, faites le silence en vous, retirez-vous dans le cœur et écoutez les autres voix, votre mental, votre émotionnel, les parties de vous qui ont été blessées. Parfois votre ego, parfois votre orgueil, le corps physique qui peut se manifester à travers une sensation,  une douleur à un endroit.

Écoutez, puis c’est le cœur qui décide, mais vous avez déjà laissé la parole à chacun et vous avez des éléments pour vous dire il y a tel aspect de moi-même à prendre en charge, ce n’est pas beaucoup de travail, c’est juste vous avec vous, c’est cela vous avec vous.

Il y a des moments où vous allez sentir la paix, ce n’est pas facile dans les premiers moments de ressentir la paix, vous serez dérouté, vous serez bouleversé, vous n’aurez pas l’habitude, donc pas de repère, ça peut être très perturbant d’un seul coup d’être complètement apaisé,  tout votre être est apaisé. Quelle que soit la direction que vous regardez, c’est apaisé.

D’accepter la paix et l’apaisement, ce n’est pas facile, mais plus vous allez être dans cette sensation plus vous serez capable de supporter cet état, rappelez-vous l’être humain a peur de la lumière, c’est pourquoi vous retrouvez le chemin de la source graduellement pour que vous soyez à chaque fois en sécurité, pour que votre être, tous vos corps soient capables de supporter la vibration.

N’ayez pas peur de souffrir, vous n’êtes pas responsable de ce que vous pouvez provoquer chez l’autre, vous êtes responsable de ce que vous émanez, si vous prenez une décision avec amour, la décision est juste pour votre être. Vous, vous respectez, vous êtes dans l’alignement.

Si l’autre en face n’est pas dans la même ouverture que vous, dans les mêmes perspectives, n’est pas dans son cœur, il y a de fortes chances que cet être ne comprenne pas votre décision et en souffre et vous n’êtes pas responsable de la manière dont il va accueillir. Beaucoup, beaucoup d’êtres humains, préfèrent pour ne pas blesser, pour ne pas provoquer de discorde, de tension, de conflit préfère se renier, préfère se taire, préfère ravaler.

Oui et vous accumulez ainsi, la frustration, le mécontentement et des énergies basses que vous accumulez en vous, là aussi c’est chaque jour, osez être, prendre l’habitude d’être vrai, cela ne veut pas dire que la vérité est figée. Que ce qui est vrai aujourd’hui le sera demain ou dans 8 jours, mais que sur le moment, lorsque vous êtes alignés dans votre cœur, que vous puissiez laisser ce  centre s’exprimer et dire votre vérité.

Lorsque vous êtes dans ce centre vous êtes également en mesure d’entendre ce que l’autre a à vous dire, ce qu’il a à vous dire sans être basculé, sans être chamboulé, sans perdre pied, car le cœur vous permet cela, vous permet la bienveillance, l’empathie, l’ouverture d’entendre des points de vue différents, d’autres expériences, d’autres réalités, d’autres vérités.

Il n’y a pas une vérité, il n’y en a pas une, chaque plan de conscience a sa vérité et ça a provoqué tellement de conflits, tellement de guerres sur terre, chaque plan de conscience a sa vérité. Lorsque vous êtes dans votre cœur, vous êtes capable d’accepter cela, que l’autre à la place qu’il est, au niveau d’évolution, le niveau d’évolution qui est le sien, il a sa vérité.

Et vous respirez profondément, vous ressentez l’espace de votre cœur, vous ressentez votre gorge, le chakra de votre gorge, l’énergie qui circule de votre cœur à votre gorge, de l’un à l’autre, vous ressentez votre couronne. Ressentez comme votre couronne est vivante comme elle peut bouger au dessus de votre tête s’ouvrir, se fermer, vous pouvez sentir comme un poids, du mouvement à l’arrière de votre tête, au dessus de votre tête. Là aussi des va et vient, des échanges.

Vous respirez profondément et nous allons faire circuler les énergies depuis votre couronne, ces fréquences vont descendre dans votre canal, vont vous traverser au milieu de votre corps physique pour ressortir entre vos jambes et aller dans vos racines. Et vous laissez ces fréquences vous traverser, soyez dans l’ouverture, dans l’accueil de ce qui est.

Simplement vous laissez le mouvement se faire comme si à chaque progression de ces énergies vos centres s’ouvrent, tous vos corps s’expansent, votre aura respire profondément, vous vous ouvrez. Vous respirez profondément et maintenant vous allez appeler votre cœur, vous pouvez donner un nom différent, c’est l’aspect de vous qui rassemble, c’est l’aspect de vous qui sait, c’est l’aspect de vous qui est lumière.

Une lumière en changement, une lumière en évolution, le cœur d’aujourd’hui ne sera pas celui de demain ou d’après demain. Chaque jour en fonction de ce que vous faites, de ce que vous vivez, de ce que vous conscientisez vous évoluez, vous, vous transformez et tout votre être et votre cœur également se transforment.

Et vous appelez votre cœur, ressentez cet espace, vous êtes paix, vous êtes liberté, vous êtes lumière, c’est ainsi que vous êtes, il ne peut en être autrement, c’est ainsi que vous avez été créé, c’est votre essence, votre raison d’être, c’est la flamme qui est en vous qui ne jamais  s’éteint, c’est la flamme qui est en vous éclaire, c’est la flamme qui est en vous émane.

C’est par cette flamme que vous, vous reconnaissez les uns et les autres, c’est par cette flamme que vous mesurez l’appartenance, votre appartenance à tout ce qui est au-delà de votre incarnation terrestre, au-delà de vos perceptions physiques, au-delà de votre raisonnement intellectuel, vous vous reconnaissez, grâce à cette flamme.

Vous respirez profondément, que vous puissiez reconnaître la vibration de cette flamme, que vous puissiez accepter d’être porteur d’une telle énergie, beaucoup d’entre vous ont du mal à accepter leur propre lumière, toujours par peur, toujours par peur de ne pas savoir quoi faire, quoi en faire.

Oui, alors beaucoup d’entre vous essayent de camoufler cette lumière, quelle soit moins vive, que les autres ne la perçoivent pas ou très peu, que surtout cela ne fasse pas désordre, là aussi ce n’est plus possible. Vous êtes lumière, cela ne peut être autrement, c’est votre essence, alors acceptez, acceptez votre lumière, acceptez qu’elle puisse briller, sans chercher à l’éteindre ou à la camoufler.

Là aussi, là aussi demandez à ce que votre lumière soit, celle dont vous avez besoin non pas celle que vous voulez, non pas celle que les autres veulent, non pas celle que réclame votre société, celle dont vous avez besoin, celle qui est le reflet de votre être au jour d’aujourd’hui. Et vous respirez profondément.

Et nous allons profiter maintenant de votre cercle, de la taille réduite de votre cercle pour pouvoir nous adresser à chacun d’entre vous, que vous puissiez quand cela sera votre tour, juste énoncer votre prénom et nous commençons. »

« Que vous puissiez les uns et les autres avoir foi en vous, prendre soin de vos êtres, les temps sont compliqués, difficiles, sont mouvements, mouvements désordonnés parfois, il va falloir que vous puisiez dans votre cœur, il va falloir que vous ayez confiance en vous pour permettre à votre âme, à vos êtres de pouvoir, quelles que soient les circonstances extérieures trouver votre place et vous épanouir.

Vous n’êtes pas venus sur terre pour en baver, vous avez parfois choisi oui, certaines expériences qui ont été compliquées, difficiles, douloureuses et ce n’est pas le but, ce n’est pas l’objectif de cette incarnation, de choisir la souffrance, de choisir ce qui est compliqué, la dureté.

Au contraire, vous avez choisi cette période précise car tout est possible car les plans se réunissent les uns après les autres et vous avez à votre disposition toutes les fréquences dont vous avez besoin. A vous d’accepter la lumière, à vous d’accepter le changement, de faire autrement, d’ouvrir, d’ouvrir votre vision, qu’elle soit la plus large possible et de bien intégrer qu’à chaque plan de conscience il y a une vérité, cela a causé tellement de conflits.

Vous respirez profondément, ressentez votre couronne, votre cœur, votre assise, toute la zone de votre bassin.

«  Bien aimés, je suis Jeshua, que vous puissiez recevoir ma vibration, ma bénédiction pour chacun d’entre vous, pour tous les êtres qui vous sont chers, qui sont présents dans vos cœurs, pour tous les êtres que vous connaissez qui ont besoin d’être soulagés, d’être entendus, d’être reconnus. Qu’ils puissent à travers vous recevoir ma bénédiction, c’est grâce à vos cœurs que vous vous reconnaissez les uns aux autres. Il n’y a plus de temps, il n’y a plus d’espace temps, cela n’a aucune importance, quelle que soit l’époque où vous vous êtes rencontrés, quoique vous ayez vécu ensemble, le chemin parcouru, sur terre, dans la terre, en dehors de la terre . Vous, vous reconnaissez les uns aux autres grâce à votre cœur, à votre essence divine et vous, vous rassemblez afin d’être plus fort, vous vous rassemblez afin de maintenir un niveau élevé de conscience, vous, vous rassemblez afin de permettre à ce que tous vos cœurs restent ouverts. C’est pourquoi régulièrement je vous appelle à vous rassembler, à vous réunir. Qu’il en soit ainsi, bien aimés, je vous salue. »

Et vous respirez profondément, nous allons doucement vous ramener dans cet espace, dans ce lieu, que vous puissiez reprendre votre place dans votre corps physique, nous vous souhaitons le meilleur, nous vous souhaitons de belles expériences avec vous-même, d’oser la nouveauté, d’apprivoiser votre lumière, de la laisser un peu plus chaque jour se montrer, de ne pas avoir peur d’être ébloui.

Soyez qui vous êtes dans la paix, qu’il en soit ainsi, je vous salue. »

Vous pouvez reproduire ces textes et en donner copies aux conditions suivantes: Qu’ils ne soient pas coupés et qu’il n’y ait aucune modification de contenu. Que vous fassiez référence à notre site www.eveiletbienetre.com                                                 


Vous Aimez cet article ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
Share
Share