La vie c'est comme l'océan | Eveil et Bien Être

Télécharger/Imprimer
      
« Bonsoir, je suis Emmanuel, que vous puissiez recevoir les fréquences qui sont là pour vous, que vous puissiez prendre votre place, vous ouvrir au maximum, pouvoir recevoir, pouvoir accueillir, pouvoir partager ce qui va être donné, afin que le plus grand nombre, afin que les êtres qui vous côtoient puissent également bénéficier de ces fréquences. Vous avancez dans la saison, vous avancez un peu plus chaque jour vers vous-même, avoir le temps de se recueillir, avoir le temps de s’accueillir simplement avec ce que vous vivez.

Acceptez tous les mouvements de la vie, oui c’est important, ça vous définit, la vie vous le savez n’est pas simplement une seule teinte, une seule couleur. Il y a des périodes où vous êtes bien avec vous-même, où vous êtes en forme, il y a d’autres périodes où c’est plus compliqué ou plus mitigé ne fuyez pas, n’essayez pas d’éviter à tout prix ce qui peut être contrariant, c’est-à-dire vous enfermer en vous-même, ou vous distraire pour ne pas voir, ne pas entendre, ne pas vous apercevoir de ce qui peut vous gêner. Il est important, très important de faire face, lorsque vous décidez de faire face, lorsque vous acceptez de voir ce qui est, vous avez alors toutes vos forces qui se concentrent, qui sont mobilisées pour vous permettre de traverser au mieux cette période. Vos guides sont là également pour cela.

Se développer, faire un pas de plus dans la lumière, accéder à une conscience supérieure, avoir d’autres analyses, un cœur plus ouvert ne veut pas dire que la vie au quotidien est toujours au beau fixe, ça ne vous préserve pas de certaines perturbations, de certaines contrariétés, de certaines difficultés, où parfois les manifestations du corps. Alors, alors ne vous enfuyez pas, restez présent à ce que vous vivez, à ce qui se manifeste, ne pensez pas qu’à chaque fois qu’il y a une contrariété c’est que vous avez fait quelque chose de mal, c’est que vous avez raté quelque chose et que vous allez redescendre de là où vous êtes, non, non. La Vie c’est comme l’océan avec ses vagues, parfois les vagues sont presque imperceptibles et par moments il y a plus de mouvements, c’est plus agité et ça vous fait vivre en vous là aussi beaucoup plus de mouvements et ça vous demande alors d’aller puiser dans ce que vous savez, dans ce que vous avez compris, dans là où vous en êtes.

Et c’est ainsi que vous vérifiez jour après jour si c’est acquis, ça ne sert à rien de vous juger, ça ne sert à rien de vous condamner  et de penser que, parce que c’est un peu plus compliqué vous avez loupé quelque chose. Ce qui est important c’est de ne pas louper le rendez-vous avec vous-même, d’avoir cette lucidité, d’avoir cette honnêteté face aux évènements, face aux situations, de reconnaître que dans certains cas vous êtes peut-être moins à l’aise, que dans certains cas vous avez peut-être pas envie d’entendre ou pas envie de voir. Oui mais reconnaissez, c’est important de ne pas vous duper, de ne pas vous faire croire des choses, de ne pas être dans l’illusion et puis aussi de vous donner cette impulsion de vous dire que pour le moment peut être vous ne pouvez pas voir mais que bientôt vous verrez, parce qu’il y a toujours une progression possible. Il y a toujours l’élan sur le chemin si vous, vous écoutez.

Alors cette période va vous amener encore un peu plus à l’intérieur de vous, vous faire visiter, vous montrer comme si votre être allait se munir d’une lampe pour vous éclairer certains endroits, certains passages, peut être que vous allez redécouvrir des aspects de votre tempérament, de votre caractère, de votre personnalité ou peut-être des prises de conscience, des évidences qui vont venir s’imposer, peut-être des évidences que vous avez oubliées ou moins présentes dans votre vie que vous allez redécouvrir, refaire vivre. Élargir vos horizons, ne pensez pas que de descendre en vous, d’être amené dans la nuit puisque ce sont des saisons qui vous amènent dans l’obscurité qui ne veut pas dire négativité. Ne pensez pas que c’est l’enfermement, c’est ouvert au contraire parce que c’est l’immensité de votre être intérieur, alors il y a déjà des parties qui ont été éclairées que vous connaissez, que vous avez mis vous-même en lumière à force de labourer votre terre, de planter différemment, d’enlever peut-être les obstacles, les pierres qui gênaient pour que germe ce que vous avez semé.

Et puis il y a d’autres espaces que vous avez à découvrir, d’autres parties de vous à apprivoiser ou à approcher différemment, c’est cela aussi entrer à l’intérieur de vous pour avoir d’autres perspectives, pouvoir considérer l’évènement, la situation, la relation sous un autre angle. Oui un regard neuf, donc il y a encore pleins de portes à ouvrir, de chemins à emprunter et tout cela guidé par votre âme, par votre divinité et bien sûr les guides qui vous accompagnent dans ce cheminement, qui savent avec votre divinité ce qui est bon de vous montrer, ce qui est juste maintenant de découvrir ou d’appréhender. Vous n’avez pas à vous poser de questions, vous n’avez pas à vous triturer l’esprit pour savoir ce qu’il y a encore à aller chercher ou qu’est-ce que vous allez découvrir. A chaque fois que, vous entreprenez ce voyage en vous, que vous entrouvrez une porte cela automatiquement se manifeste à l’extérieur de vous.

Alors soyez plutôt et aussi attentif à ce qui va se manifester dans vos relations, à ce qui va vous toucher dans ce que vous allez entendre, écouter, voir, ça vous donnera des indications sur le thème ou les thèmes qui vont être plus actifs à l’intérieur de vous et ceux qui vont vous emmener doucement mais sûrement jusqu’à la fin de ce cycle, jusqu’à la fin de cette année pour toujours vous aider à la transformation. Permettre qu’il y ait un peu plus de lumière que celle-ci soit installée, qu’elle soit durable. Allez dans la vie, allez à votre rencontre, c’est aussi une période qui demande à ce que vous preniez soin de vous, d’avoir un temps de repos important, de prendre soin de votre alimentation. Prendre soin de votre corps, de votre peau, adaptez vos attitudes aux températures, aux éléments, ralentir, vous ralentir parce que tout votre être, une grande partie de votre être intérieur va être occupée justement à aller explorer différentes dimensions en vous.

Période importante également pour tous les êtres décédés de vos familles, de vos amis, de vos proches, période importante pour vous connecter, non pas pour demander quelque chose, non même pas pour les ressentir mais simplement pour conscientiser le lien qui existe, conscientiser cette toile immense et tous ces fils qui vous relient les uns aux autres. De pouvoir partager quelques instants par la pensée, par l’intention pour transmettre la paix, transmettre la lumière, pour pouvoir également vous apaiser si vous en avez besoin par rapport à des êtres qui sont partis, qui ont quitté ce plan, s’il vous reste des souvenirs délicats, des pensées peu équilibrées, de la tristesse, du chagrin, de la colère. C’est la période idéale pour remettre cela, pour aller libérer dans votre terre intérieure ce qui a pu rester coincé et pour pouvoir en toute liberté transmettre à ces êtres décédés de la légèreté, parce que vous avez compris déjà depuis fort longtemps que tout a sa raison d’être et que les uns et les autres vous, vous apportez mutuellement, vous, vous reflétez, vous participez aux expériences des uns et des autres et que chacun avec sa conscience pense faire au mieux.

Et que vous avez compris également depuis cette mise en route ce cheminement intérieur vous avez pu mesurer les différentes consciences que vous avez eues, qu’à certaines périodes de votre vie vous n’auriez pas eu les mêmes réactions, le même positionnement, vous pouvez mesurer intérieurement également quelque chose qui se pose, qui se stabilise que vous n’aviez peut être pas ou pas autant auparavant. Tout cela pour comprendre que chacun fonctionne avec sa réalité, que par moment et par bonheur vous croisez des êtres qui partagent une partie de votre réalité, qui sont dans des raisonnements proches avec des valeurs comme les vôtres avec cette aspiration à l’équilibre et puis il y en a d’autres pour lesquels la définition même de l’équilibre n’est pas la même que pour vous.

C’est important, très important de prendre conscience de cela et de le mesurer dans votre quotidien lorsque vous croisez des êtres très différents de vous, d’analyser, d’écouter dans quels plans de conscience ils sont, quelles sont leurs réalités, quelles croyances qu’ils ont sur la vie, sur les autres, sur ce qui se passe sur terre, ça ne veut pas dire leur faire changer d’avis, ça ne veut pas dire que la personne, ou les personnes sont plus élevées que vous ou moins élevées que vous. C’est juste de constater que chacun en fonction de sa position de là où il en est dans son évolution a des pensées, des paroles, a des actes qui découlent de cela et que plus vous allez intérieurement vous transformer plus vous allez refléter cela à l’extérieur. Et l’extérieur qu’il soit favorable ou non vous reflète quelque chose.

Il y a sans arrêt des va et vient vous testant parce que quelqu’un qui est à l’opposé de vos croyances, de vos valeurs, de vos attitudes va vous renvoyer quelque chose de compliqué et de plus difficile à gérer et c’est là que vous allez mesurer ce qui est installé ou non en vous, comment est-ce que vous supportez la contrariété, comment est-ce que vous supportez que quelqu’un soit d’un avis différent, comment vous supportez une personne qui n’agit pas comme vous le souhaiteriez. C’est important là aussi de pouvoir en toute simplicité avec vous-même, avec vous-même de vous poser ces questions très régulièrement, de faire le point. Dans cette situation je me suis senti mal, qu’est-ce qui m’a contrarié, qu’est-ce qui m’a déplu, qu’est-ce qui m’a mis en réaction, quelle est la partie de moi qui a bougé, la partie de moi qui s’est mise dans l’émotion, qui s’est peut-être fâchée, vexée ou qui a perdu pied, qui a perdu confiance. Qu’est-ce qui s’est passé ?

C’est ce qui va vous permettre une transformation rapide, une métamorphose intérieure, de saisir ce que l’extérieur vous montre, de saisir ce que votre être intérieur ou ce que votre corps vous signifie, de ne pas systématiquement mettre loin de vous, repoussez le plus loin possible ce qui est source de contrariété. Nous ne vous disons pas d’aller vivre dans le déséquilibre, de vous entourer de personnes qui ne vous correspondent pas, mais forcément dans votre quotidien, dans vos activités vous croisez des êtres qui ne sont pas sur la même longueur d’ondes  que vous et c’est une occasion encore une pour mesurer où vous en êtes. Et demandez de l’aide lorsque vous repérez un trait de caractère, lorsque vous repérez des fonctionnements chez vous qui se répètent, se répètent malgré votre analyse demandez à ce qu’on vous aide.

Demander de l’aide ne veut pas dire j’attends que mes guides s’activent, que mes guides travaillent sur moi, je m’installe confortablement dans mon fauteuil et lorsque j’aurai terminé de méditer ce sera réglé, parfois c’est possible en fonction de ce qu’il y a à modifier. Votre guide peut très bien décider de vous envoyer de la lecture, de vous faire rencontrer encore l’une ou l’autre personne qui vont appuyer sur le point sensible pour que vous alliez encore plus loin dans l’analyse, dans la prise de conscience peut vous mettre sur votre chemin un tiers, une autre personne qui va vous aider à mettre en mouvement ce que vous avez repéré, à le modifier. Parce que là aussi vous, vous êtes aperçu que les prises de conscience ne sont pas suffisantes parfois pour de petites choses, oui, ou ponctuellement, mais souvent, souvent vous dites le naturel revient au galop, souvent même si la prise de conscience est juste, votre analyse juste. Ce que vous mettez en place dans la matière pour y remédier, les bonnes résolutions que vous prenez pour modifier vos attitudes, vos comportements, vos pensées parfois, vos paroles ne sont pas suffisantes, il vous faut alors aller chercher beaucoup plus loin, il vous faut alors aller chercher dans vos profondeurs, parce que des réactions qui se répètent, des fonctionnements qui se répètent, cela veut dire que vous avez installé en vous des programmes, une manière parfois mécanique, instinctive de répondre, d’avoir toujours la même réponse à ce qui vient en face de vous, parce que à un moment donné dans votre vie ça vous a servi et que la réponse était adaptée.

Mais peut-être que maintenant parce que vous avez changé, ce n’est plus adapté et que malgré tout vous utilisez encore d’anciens programmes, d’anciennes réponses, que vous n’interrogez plus ou pas souvent parce que c’est tellement rapide dans la réactivité et c’est tellement une habitude que ça va trop vite. Et c’est lorsque ça devient encombrant, lorsque la souffrance, oui, lorsque la souffrance se manifeste, lorsque vous commencez à vous sentir mal à l’aise ou que parfois vous échouez dans certains domaines à répétitions que là vous, vous dites quand même, qu’est- que, qu’est ce qu’il se passe ? Alors ce n’est pas vous condamner là aussi, ce n’est pas vous juger en vous disant qu’est-ce que j’ai encore fait de travers, qu’est- qui est faux, qu’est-ce qui est mal ?

Mais plutôt d’entamer ce dialogue avec vos profondeurs, d’aller chercher à quel moment j’ai mis en place cette réponse, qui est devenue maintenant une réponse automatique, qui se fait d’elle-même, bien souvent sans ma conscience. D’aller à la rencontre, d’aller explorer avec la lampe torche, peut-être des chemins encore dans l’obscurité, ou peut-être que vous avez croisés, vous êtes passés devant la porte mais que pour vous ça fonctionnait. Tous les signes que vous envoie votre corps, des signes de malaise, des signes où vous, vous sentez, oui, pas à l’aise avec vous-même, avec les autres, où parfois vous avez la sensation de ne pas savoir quoi faire, quoi dire, comment être, des situations qui se répètent. Tout cela sont vraiment des signes très importants à prendre en compte si vous souhaitez modifier, réajuster si vous souhaitez aller vers l’équilibre.

Par moment parce que c’est plus facile, vous allez faire comme si vous ne voyez pas les signes, vous allez refuser d’entendre, vous allez trouver quelque chose de très rationnel pour vous rassurer, mettre la faute, pas forcément la faute, mais trouver l’explication dans le comportement de l’autre, dans la température extérieure, l’attitude, les mémoires du collectif, le gouvernement et encore plein d’autres situations, vous allez trouver. Rationnellement votre mental va vous trouver la justification à votre malaise, c’est pour lui indispensable de trouver une justification qui va vous permettre de vous apaiser et il va essayer vraiment de la construire avec soin pour que vous puissiez y croire sinon vous allez douter. Et ce sont ces justifications, ces constructions du mental qui s’empilent les unes sur les autres et un moment donné, il y a la situation de trop qui n’est pas forcément une situation difficile, dramatique, qui est la situation de trop qui fait que l’édifice s’écroule, parce que l’édifice n’était pas construit sur quelque chose de solide, sur une base solide et c’était des constructions du mental pour vous apaiser.

Et puis l’édifice s’écroule, vous commencez à aller chercher autrement ou vous décidez et ce n’est pas toujours facile ou vous décidez de regarder, il faut du courage, il faut de la persévérance, il faut de la rigueur pour construire un édifice en équilibre. Vous pourriez faire comme beaucoup et vous contentez de ce qui est, reproduire comme l’on fait certains êtres avant vous dans vos familles ou autour de vous, de génération en génération. Vous dire que telle problématique ça vient de l’arrière grand-père vous n’en n’êtes pas responsable et que vous faites au mieux et puis vous pouvez aussi décider de prendre la problématique à bras le corps, d’aller regarder comment elle se manifeste chez vous, dans quelles circonstances, qu’est-ce qu’il se passe et d’entreprendre ce voyage pour aussi chercher comment vous répondez à la problématique. Est-ce que vous avez mis en place la même réponse automatique que l’arrière grand-père,  qui lui a transmis aussi la réponse automatique à sa descendance et ainsi de suite, de fabuleux programmes qui se transmettent ainsi ?

C’est cela aller tirer le fil petit à petit, vous n’êtes pas tombé par hasard dans votre famille, vous ne croisez pas les êtres dans votre quotidien, ou les êtres qui sont vos proches, qui sont vos amis ne le deviennent pas par hasard. Maintenant au stade où vous en êtes par rapport à ce qui est permis sur cette planète à cette énergie, cette lumière qui sans cesse vient vous stimuler allez à la recherche des réponses automatiques pour déjà vous en apercevoir et puis les interroger, les regarder. Est-ce que ça vous sert encore, dans quelles circonstances ça vous sert, dans quelles circonstances ça vous dessert, à partir de quel moment ça vous dessert, depuis combien de temps, est-ce que ça fait 10 ans, 15 ans, 20 ans, que cette réponse automatique vous fait du mal et que malgré tout vous l’avez laissée en place. Depuis quand est-ce que vous avez adopté cette réponse, est-ce que c’est à la naissance, est-ce que c’est un peu plus tard ? Quel évènement, quelle situation, qu’est-ce qui s’est passé dans la famille qui a fait que vous avez adopté, comme d’autres membres de la famille cette même réponse ?

A une stimulation précise cette réponse précise, à une stimulation qui ressemble, qui ressemble toujours cette même réponse, qui au fur et à mesure est tellement installée en vous qu’elle fait partie du décors, qu’elle fait partie de vous jusqu’au moment où elle devient encombrante, jusqu’au moment où elle vous crée des soucis, où là vous ne comprenez pas ce qui se passe  et c’est ce que votre saison puis celle qui va suivre vous apporte comme cadeau, vous autorise pleinement, pleinement à prendre soin de vous, à vous chouchouter, à prendre le temps qu’il faut pour regarder entendre, vous observer, mais pas vous observer avec le mental, vous observer avec votre cœur. OK aujourd’hui j’ai passé une bonne journée, il y a eu telle discussion avec telle personne, j’ai fait telle activité et j’ai écouté telle chose, j’ai lu, j’ai dormi et là de ce que je vois, de ce que j’observe je suis en accord avec ce que j’ai vécu, avec mon être intérieur. Par contre ce qui s’est passé hier était compliqué, je sens qu’en moi il y a un désaccord, il y a quelque chose qui n’est pas en place, qui me fait mal.

Qu’est-ce que c’est et vous commencez ainsi, aidez-vous, soyez dans la créativité, laissez c’est une saison de recueillement, allez dans la nature contemplez, contemplez la transformation de la nature,  marchez, accueillez les éléments en vous, ils vont aider à faire le tri, ils vont vous aider à vous nettoyer, ils vont vous aider à avoir l’inspiration, ça ne veut pas dire que vous devez peser chaque mot, que vous devez réfléchir avant de poser un acte ou de rencontrer quelqu’un, non, c’est juste d’avoir cette conscience que votre intérieur va vous donner l’indication, oui c’est juste, pas dans le sens vous avez raison par rapport à l’autre, mais je suis en accord avec moi-même . Là ça l’est moins, il y a quelque chose en moi qui réagit, qui provoque une émotion, qui provoque un stress intérieur, je sens que  ma respiration s’accélère, ou la présence de cette personne m’indispose, qu’est-ce qui se passe ?

Lorsque quelqu’un m’indispose, quelle réponse automatique  ai-je mis en place ? Parce que peut-être que la personne qui est en face de vous effectivement a des vibrations très inférieures et négatives et que c’est difficile pour vous de supporter. Donc il est juste de vouloir vous retirer, de vouloir partir, maintenant allez plus loin, lorsqu’une personne m’indispose de par son discours, de par son énergie ce qu’elle émet, qu’est-ce que j’ai mis en place comme réponse automatique et vous commencez à tirer le fil, est-ce que cela s’est déjà produit, est-ce que avant j’ai déjà rencontré cette sensation de ne pas être à l’aise en la présence de quelqu’un et vous remontez, vous remontez pas après pas dans votre histoire pour aller chercher à quel moment vous avez installé la réponse automatique. Et puis là vous la prenez dans vos bras, vous la remerciez pour tout le travail qu’elle a fait depuis toutes ces années avec sincérité, avec beaucoup de cœur vous le faites et puis vous décidez, en étant aligné, vous décidez maintenant, là où j’en suis, avec ce que je sais, avec la lumière qui est en moi, ma conscience quelle est la réponse la plus juste par rapport à qui je suis maintenant. Vous remplacez et pour que ça soit acquis il va falloir dans la matière poser cette réponse, il va falloir avoir la présence d’utiliser cette nouvelle réponse lorsque la situation se présentera. N’oubliez pas que la première était automatique.

Vous respirez profondément, vous allez ressentir tout autour de votre couronne des fréquences qui vont s’activer, cette lumière qui vient pour vous, pour chacun d’entre vous, permettre d’installer, vous aider à intégrer, à emmener ces énergies, cet enseignement un peu plus loin, vous permettre de rebondir, de faire vivre en vous, de l’utiliser. Vous respirez profondément et vous, vous ouvrez, vous vous ouvrez à tous les possibles, acceptez intérieurement de découvrir ce qu’il est nécessaire de transformer, ce qu’il est temps de changer en vous, vous n’avez pas à réfléchir, vous n’avez pas à vous interroger longuement sur qu’est-ce qui cloche chez moi. Vous avez un corps qui vous indique, vous avez votre être intérieur qui sait se manifester pour vous le signifier, alors profitez de ce temps, de ce temps qui est des plus favorables pour cette descente, cette introspection, aimez, aimez ce temps.

Cela va devenir très différent de toutes les semaines que vous avez connues avec tellement de feu, tellement de clarté, tellement de luminosité et maintenant vous rentrez dans un autre mouvement, un mouvement très complémentaire et aimez ce mouvement, aimez ce temps, soyez dans le présent, chaque journée, chaque saison, chaque cycle est important, n’essayez pas de fuir, n’essayez pas de vous projeter dans le futur, d’espérer, d’espérer autre chose. Ce qui est intéressant, ce qui est important c’est ce que chaque cycle provoque en vous, il y a des êtres qui ont été mis en difficulté par le soleil, par le feu, il y a des êtres qui sont mis en difficulté par l’absence ou la présence moins importante de la lumière du feu, ce n’est qu’illusion, ce ne sont que des cycles qui se succèdent pour vous amener à des points différents.

Alors ne vous révoltez pas, acceptez, c’est le chemin le plus court le plus efficace et prenez ce qu’il y a de meilleur dans chaque période, en sachant que le point commun de toutes les périodes est de prendre soin de vous. Il y a des périodes qui invitent à l’extérieur, qui invitent à vous extérioriser encore et encore, où la chaleur est présente, la chaleur vous enveloppe, il y a des périodes où le mouvement est inverse, où les mouvements se complètent, alors vous pouvez avoir, bien  sûr vos préférences, essayez lorsque vous êtes mis en difficultés par les éléments de trouver ce qui vous fait du bien, c’est aussi prendre soin de vous. D’aller dans des activités qui sont adaptées à la saison, aller dans une alimentation adaptée à la saison, utiliser les aliments de saison vous apportent la garantie d’avoir ce dont vous avez besoin justement pour fortifier votre corps pour cette saison. Ce n’est pas parce que tout est possible maintenant, les liens entre les différents continents, les différents pays que vous pouvez avoir de tout à chaque instant, privilégiez ce qui est de saison pour avoir les énergies qui correspondent à ce que vous vivez. Ces aliments vont vous aider dans ce cheminement intérieur, c’est retrouver du bon sens, c’est avoir envie de vous faire du bien, de prendre soin de vous, d’aller parfois à contre courant de ce qui est à la mode, de ce qui est de bon ton, la personne la plus importante pour vous, c’est vous-même.

Alors vous allez mettre en place ce dont vous avez besoin pour traverser au mieux cette période, que ce ne soit pas lourd, que ce ne soit pas difficile, que cette quête intérieure soit un beau voyage initiatique pour chacun d’entre vous, parce que derrière les portes il y a aussi des cadeaux, des trésors. Ne pensez pas qu’il ne reste à ouvrir que des portes masquant la difficulté ou le déséquilibre pas du tout, comprenez lorsque vous dites vous montez en vibrations cela veut dire qu’intérieurement vous allez plus profondément et que ce n’est pas contradictoire et chaque niveau de profondeur a sa conscience. Et sur chaque niveau il y a des portes à ouvrir que vous ne pouviez pas avant, ce n’était pas possible. Alors réjouissez-vous de pouvoir les ouvrir, de pouvoir arpenter ces chemins à l’intérieur de vous, soyez au plus proche de la nature, de ce qu’elle a à vous offrir, faites corps, faites UN avec elle. Vous respirez profondément.

Il y a encore dans votre région beaucoup de poids, il y a ces lourdeurs qui sont présentes dans le collectif, dans, même dans la terre, toutes ces émotions, tous ces chocs, tout ce qui n’a pas pu encore être complètement mis en lumière et complètement libéré et vous êtes individuellement et collectivement impacté par cela. Alors dites-vous que à chaque fois que vous allez explorer vos chemins intérieurs, vous aidez à la libération du collectif, vous amenez une libération d’énergie, de possible, de force pour que cette région puisse  à un moment donné sortir d’une rigidité de carcan, de dureté. Vous respirez profondément. Période importante, nous l’avons dit pour les décédés, pour tous les êtres qui en ce moment  transitent, des forces particulières, des maîtres ascensionnés seront extrêmement présents dans les semaines, les jours consacrés à tous ces êtres afin de créer une force importante pour aider, aider ces êtres en transition à aller sur les plans qui attendent de les accueillir.

Il y a beaucoup d’êtres qui partent, qui transitent en étant choqués, en étant apeurés, en étant surpris de ce qui se passe, parce qu’ils n’ont pas été préparés, parce qu’ils n’ont pas pu s’exprimer, qu’ils n’ont pas pu dire aussi à leurs proches ce qui était important et ce sont autant d’êtres qui viennent les aider à les préparer, qui les entourent, qui les aident à se délester de tout ces poids, bien souvent émotionnels et des périodes précises, des périodes où parfois sur vos calendriers, des dates religieuses pour les êtres qui sont dans certaines croyances vont aider à l’ouverture et à la libération, permettant d’emmener dans un mouvement beaucoup plus important un nombre plus vaste et plus conséquent.

Alors que nous puissions ensemble dans ces instants de communication envoyer la lumière, celle de vos cœurs réunis à tous ces êtres qui sont décédés et qui en même temps n’ont pas encore quitté les plans terrestres, sont dans l’interrogation, dans le repli, dans le déni, que nous puissions ensemble leur envoyer le soutien nécessaire, qu’ils puissent avoir le temps dont ils ont besoin pour réaliser, pour accepter ce changement d’état, pour accepter cette nouvelle vie qui commence, pour permettre aussi à leurs proches d’accepter. Et vous respirez profondément et vous laissez votre lumière, celle de vos cœurs, cette lumière se déverser, afin que le plus grand nombre puisse recevoir. Vous respirez profondément.

Une des plus grandes difficultés pour l’être humain est le changement, changement de tout ordre, cette difficulté provient entre autre de la différence de mouvement, de la différence de vitesse, de la différence entre les plans subtils et les plans de matière, où quelque part lorsque vous êtes installés dans le corps physique, vous êtes obligé d’adopter la vitesse de réalisation des plans de matière et que ça se fige et que le temps s’écoule différemment, que la création, la manifestation, vos pensées, vos actions tout cela a un temps qui correspond à votre planète et que plus le temps est long plus les choses prennent de temps, plus vous, vous habituez, plus il est difficile après d’aller dans le changement. C’est quelque chose que vous devez regarder, vous devez veiller à ne pas vous arrêter ou trop ralentir, vous devez veiller à garder une souplesse pour accepter la transformation intérieure. Si dans vos vies, dans votre quotidien vous avez du mal à supporter le changement, ce sera difficile intérieurement d’adopter de nouvelles habitudes, de nouvelles attitudes, d’être à l’écoute vraiment de ce que votre âme a besoin parce que votre âme, elle, elle est dans ce mouvement de liberté, elle a pris corps et en même temps elle est à l’extérieur et elle doit naviguer entre deux états.

Alors pour aider votre âme dans sa réalisation, ce pourquoi vous êtes venu, prêtez attention à ne pas vous figer, à ne pas vous crisper, à garder de la souplesse dans vos opinions. Les opinions qui deviennent trop figées sont des jugements, alors regardez, regardez c’est un temps pour cela, regardez où vous en êtes de votre souplesse, de votre capacité à supporter le changement. Que les choses soient faites différemment nous l’avons déjà évoqué, chaque jour faites quelque chose différemment pour vous habituer, prendre un autre chemin, faire les choses dans un ordre différent pour vous apercevoir qu’il y a beaucoup d’autres chemins, d’autres manières de faire pour arriver au même résultat et que si ce n’est pas fait exactement comme vous le souhaitez dans le même ordre, ce n’est pas grave. Allez là dedans n’attendez pas que les évènements vous y forcent, allez travailler votre souplesse. Vous respirez profondément.

« Que vous puissiez me recevoir, que vous puissiez ressentir mes énergies, je suis la Mère divine, qu’en cet instant, à vos côtés je suis dans votre cœur installée pour chacun d’entre vous, pour vous aider à peser, à mesurer, oui c’est cela prendre la mesure. Qu’est-ce qui est léger, qu’est-ce qui est trop lourd, qu’est-ce qui est de trop pour toujours alléger vos cœurs, pour toujours avoir l’horizon de libre, le plus grand nombre de perspectives, alors quoiqu’il se passe autour de vous, quoiqu’il se passe en vous, ayez cette vision de la fenêtre qui s’ouvre, de l’immensité du ciel, de l’horizon à perte de vue pour toujours avoir l’espoir de ce qui est, de ce qui est possible, de ce qui peut être, de ce qui peut devenir. Cherchez dans toutes les situations ce possible, parfois très …mais qui est là, ne vous laissez pas emporter, allez toujours ouvrir cette fenêtre sur l’horizon, regardez le plus loin devant vous pour affermir votre foi en vous, en ce qui est vivant. Qu’il en soit ainsi. »

 Vous respirez profondément, nous allons prendre encore quelques instants pour amener les fréquences au niveau de votre bassin, dans votre assise, vous faciliter justement cette mise en mouvement, les prises de conscience de ce qu’il y a à transposer, à transmuter, à modifier. Vous respirez profondément, toute cette énergie qui circule en vous, qui circule autour de vous, il y a dans cette période précise quelques jours de pause, des petites pauses, alors prenez ce temps, prenez ce temps de pause. Les fréquences à nouveau vont s’accélérer, des portes à nouveau, au niveau de votre univers, de votre planète, des portes vont s’ouvrir amenant encore des fréquences plus pressantes, plus conséquentes et qui vont amener chacun là où il doit être. Alors dans les temps un peu plus calmes, où l’accalmie est là, profitez  de respirer, profitez de cette paix, vous respirez profondément.

Nous allons maintenant vous permettre de revenir, reprendre votre place, nous vous encourageons à vivre pleinement, à profiter de chaque instant, à partager avec vos proches, les êtres que vous aimez, à faire face, regarder ce qu’il y  a à voir, à entendre, être à l’écoute de ce qui se passe en vous. Vous respirez profondément. Qu’il en soit ainsi.  »

 Vous pouvez reproduire ces textes et en donner copies aux conditions suivantes : Qu’ils ne soient pas coupés et qu’il n’y ait aucune modification de contenu. Que vous fassiez référence à notre site www.eveiletbienetre.com                                                 


Vous Aimez cet article ? Merci de le partager sur les réseaux sociaux :
Share
Share